02. Artistes

George Condo

retour à la liste

Piste pédagogique

Télécharger la fiche pédagogique

GEORGE CONDO
Né en 1957 à Concord, États-Unis

Vit et travaille à New York, États-Unis

5 œuvres, Création Biennale 2015

| Le macLYON

Reflections in My Mind (Réflexions dans mon esprit),

Tumbling Forms (Formes en train de dégringoler),

Zombie Modernism (Modernisme de Zombie),

Entrance to the Void (Entrée dans le vide),

Landslid  (glissement de terrain, éboulement)

« Artificial Realism », tel est le terme employé par George Condo pour décrire ses personnages déstructurés aux sourires forcés. À travers cette « représentation réaliste de l’artifice », l’artiste transfigure le réalisme apparent de ses portraits grâce à l’émotion qui saisit et défigure volontairement ses toiles, jouant ainsi sur d’innombrables références à l’histoire de l’art autant qu’aux convulsions du monde contemporain.
(« Artificial Realism » est le terme que l’artiste utilise pour définir son travail qui est « la représentation réaliste de ce qui est artificiel ».) 

Description

George Condo a réalisé pour la Biennale cinq peintures (huile et pigment en bâton sur lin) de format carré constituant une série. Elles nous donnent à voir une composition récurrente : des éléments géométriques et corporels (œil, main, nez, oreille, etc.) entremêlés forment une ligne qui se détache plus ou moins d’un fond peint (diverses techniques sont convoquées : aplats, touches visibles au pinceau, couteau utilisé, etc.). Parfois ces entrelacs de formes plus ou moins distinctes se confondent avec le fond : premier plan et second plan ne sont alors plus discernables. Les traits vibrants de ces éléments enchevêtrés confèrent à chaque toile une sensation de mouvement notable.

Pistes d’exploitation

- Comment George Condo s’approprie-t-il des sentiments propres au monde contemporain à travers des citations de l’histoire de l’art moderne ? L’artiste met en images ses ressentis / comment figurer des notions abstraites > le passé fait écho au présent.
- Tensions entre abstraction et figuration.Les cinq peintures créées pour la Biennale marquent un tournant dans son œuvre picturale : figuration et abstraction sont ici en tension. De prime abord, les éléments figuratifs ne sont pas discernables mais très vite, le regard trouve des éléments corporels fragmentés identifiables. Si ces œuvres semblent glisser vers l’abstraction, les titres choisis par l’artiste nous renvoient à une peinture figurative.

-       Mise en image de sentiments propres au monde contemporain. George Condo nous livre des portraits imaginaires ici particulièrement violentés, déstructurés : les corps sont disloqués, violentés, comme enfermés dans un tourbillon sans issue. Ces peintures peuvent nous évoquer des sentiments d’angoisses propres à notre monde contemporain (cf. titres choisis par l’artiste) : sentiment de solitude, perte de repères, course effrénée vers un avenir incertain, etc. 
-       Réinterroger le concept d’artificial realism avancé par Condo. En quoi s’agit d’une « représentation réaliste » ? qu’est-ce qui est « artificiel » ?
-       La tradition et la notion de « portrait » : la notion de sujet, le peintre et son référent, la représentation d’une époque, l’héritage de l’histoire de l’art, le jeu avec les genres et les registres (déconstructions faciales cartoonisées, déformations, caricatures des icônes culturelles et sociétales de notre époque…).
-       Usage et fonction de la référence, de la citation non littérale (distanciation de l’image à son référent grâce à divers procédés : brouillage, masquage, éclatement, superpositions).
-       Une animation potentielle, virtuelle : comment la série de peintures s’anime devant le regardeur et pourrait, en se proposant comme un déroulement, faire récit (cf. le processus de travail dans le milieu de l’animation, avec les planches reliées pour la création d’un cartoon), 

Références, rapprochements et/ou comparaisons possibles

George Condo fait ici explicitement référence à l’histoire de l’art moderne européen :
-       Impressionnisme avec les touches vibrantes.
-       Piet Mondrian avec les aplats de couleurs pures.
-       Le Nu descendant un escalier (1912) de Marcel Duchamp et les chronophotographies de Marey et Muybridge pour la sensation d’un mouvement décomposé.
-       Les œuvres tardives cubistes de Picasso avec les déconstructions faciales cartoonisées.
-       Le portrait : Son œuvre est principalement constitué de portraits, dans lesquels il explore et interprète les innombrables modèles et références de ce genre traditionnel de l'histoire de l'art.
Il convoque aussi  les peintres abstraits des années 50 comme De Kooning.
De plus, on peut percevoir une référence au monde de l’animation (cf. planches d’animation pour la création d’un cartoon).
Toutefois George Condo n’opère pas des citations directes (sans modification par rapport à l’image initiale) mais opère une distanciation de l’image à son référent grâce à divers procédés : brouillage, masquage, éclatement, superpositions…

Des mots pour en parler

Sentiments, citations, plein/vide, figuration/abstraction, geste, mouvement, fragmentation, portait 

Pistes pédagogiques et liens aux programmes scolaires

 - 4ème : Tensions entre abstraction et figuration, relation entre l'image et son référent. Citation de l'histoire de l'art.« Les images dans la culture artistique/ les modalités de production des images ».
- 2nde : HISTOIRE DES ARTS « Étudier les références artistiques dans les œuvres »
- 1ère OPT.  FAC: LA REPRÉSENTATION- Les procédés de représentation. Les codes de la représentation. Modèles, écart, ressemblance.
- 1ère Spécialité : LA FIGURATION. Figuration et image : distance de l'image à son référent. Figuration et abstraction - Question de la présence ou absence du référent.

Regroupement(s) thématique(s)

- Matériau / Matérialité / Image 
- L’œuvre et le monde, l’œuvre et son contexte
- L’image

Back


Galerie
George Condo 6 photos
1/0

© Blaise Adilon

George Condo
5 oeuvres de George Condo - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
2/0

© Blaise Adilon

George Condo
Entrance to the Void - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
3/0

© Blaise Adilon

George Condo
Zombie Modernism - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
4/0

© Blaise Adilon

George Condo
Landslid - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
5/0

© Blaise Adilon

George Condo
Tumbling Forms - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)
6/0

© Blaise Adilon

George Condo
Reflections in My Mind - Création Biennale 2015
La vie moderne | Le Musée d'art contemporain de Lyon (macLYON)