03. Lieux

Galerie le 116 art (Villefranche-sur-Saône)

retour à la liste des lieux

116 route de Frans, 69400 Villefranche-sur-Saône
06 60 51 89 22
http://www.galeriele116art.com

Ouverte en 2008, la galerie le 116 art a pour ambition de promouvoir l’art contemporain sous toutes ses formes dans un nouvel espace architectural urbain (près du musée Dini). Cinq expositions par an qui proposent aux artistes confirmés ou émergents d’habiter, l’espace-temps d’une exposition, un lieu unique intérieur et extérieur. 

Comment y aller

Dominique Torrente : "Formes et identités instables"

Du ven. 18 sept. au sam. 14 nov. 2015

116

Dominique Torrente. Haut :Hybridation somatique , peinture 2015. Bas : Détail ,oppositen°10 série hybrid lexis bois laqué,canevas

Dans ses dernières œuvres, Dominique TORRENTE procède par hybridation en fusionnant des univers très différents.  Elle accumule les ouvrages obsolètes de l’apprentissage, déploie la matière tissée, utilise les volumes du minimal art. Elle s’empare des broderies de canevas, ouvrages désuets, appartenant à l’art populaire, couvert de motifs picturaux de la culture savante, qu’elle détourne en les découpant. Une transgression nécessaire pour donner à lire autrement les formes dessinées, la couleur, la texture, épaisse et pixellisée. Fragment par fragment, le texte, l’objet, le fil, le tissu, esthétique et polysémique, colonisent les volumes aux silhouettes géométriques, ou bien envahissent d’autres images.

Stefano Luciano : INDIZI

Du ven. 27 nov. au sam. 9 janv. 2016

Luciano

Indizi 6.pittura ad olio, fondi  polimaterici su tela 90x80 cm 

Penser la modernité, c’est imaginer la façon dont une société construit son futur en terme de modes de vie, de croyances et d’arts en s’appuyant à la fois sur son présent et sur son passé. «Faire table  rase », c’est nier ce que l’on doit à l’histoire, à ce qu’elle nous a apporté de traces matérielles et immatérielles laissées au fils des siècles.

C’est dans cette perspective que l’artiste italien Stefano Luciano se situe, en peignant des espaces désaffectés, en ruine, toujours chargés d’histoires, de l’Histoire et de ce que nous lui devons, pour penser et (re)construire notre futur.